En terres inconnues
Sortie de mes études classiques, j'avais qu'une seule envie, m'échapper vers d'autres contrées! Partie sac à dos sur le dos en Afrique, ma première destination fut le Burkina Faso. j'ai rencontré un peuple rattrapé par la mondialisation, mais vivant en paix. Je me suis immergée 2 mois. Puis, vient cette envie de repartir vers une autre destination, ce fut Madagascar...

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris

Maroc Berbère Tours
Le blog de MBT


De la Zambie à mon bureau

Franchement, quand je revois ces photos, ca me donne envie d’y retourner!!
La Zambie, pays ultra tranquille et développé… et les autochtones sont d’une véritable gentillesse ! Les Zambiens vivent en harmonie et en paix, il faut le savoir!
C’est quand mon prochain Breeeeaaaakkkk !!
Juste un petit mot, pour dire que la Zambie est un pays incontournable. C’est un pays du légendaire safari, il y a les plus spectaculaires chutes du monde; le fleuve Zambèze, le fleuve sauvage, des marécages et des lacs magnifiques arborés d’oiseaux à pertes de vue, d’une faune mitigée et abondante et ne parlons pas de la nature qui y est intacte et mystérieuse… bref, on retrouve tout cela dans ce pays incroyable qui est la ZAMBIE.
Revenons sur terre! je suis dans mon bureau, il fait presque beau et on est samedi!
qu’est ce que je fous?
je bosse sur ma compta! et oui toutes les fins de mois, je dois checker la compta, la corriger si nécessaire et l’envoyer à mon coordo!
Bon ben je vais finir ça et puis j’irais passer un peu de temps sur le marché congolais!
A+


Publié à 10:54, le 31/05/2008,
Mots clefs : mission humanitaire Afrique
Lien

Break à 3 mois, en Zambie...

Bonne nouvelle, j’arrive à mon break de 3 mois….
Et je m’envole pour la Zambie mardi prochain pour une dizaine de jours avec une autre log..
Ni elle ni moi connaissons ce pays! Je vais avec une première escale à Lubumbashi, dans le sud de la RDC par un vol ECHOFLIGHT (vol interne et gratuit), pour voir l’équipe de Solidarités du Sud et par la même occasion voir d’autres personnes de Bioforce! 
Seulement après, nous prendrons un bus pour franchir la frontière congolaise et après c’est "karibou" (bienvenue en swahili) dans l’inconnu!
Je reviendrais avec pleins de photos et des nouvelles toutes fraîches!
En tout cas, "mafi mouchkli", pas de problème (en arabe) à bientot…   


Publié à 10:52, le 4/05/2008, Zambie
Mots clefs : vacances Afrique
Lien

Bon anniversaire

Spécial attention à mon fréro!
 
Et ben non, je ne t’ai pas oublié…Même à 50 000 Km, je pense à toi!
 
Alors bon anniversaire!! Et profite en bien car la trentaine arrive à grand pas!
N’oublie pas de penser à toi aussi! Les gens d’ici diraient que je suis mal placée pour dire ça. Ce qui me fait dire que c’est de famille de bosser autant.
Alors dès que je reviens, tu feras une pause et on ira se faire une p’tite via ferrata! tu ne peux pas refuser!
 
BON ANNIVERSAIRE !
Je t’embrasse et à bientot.



Publié à 10:51, le 19/04/2008, République Démocratique du Congo
Mots clefs : mission humanitaire Afrique
Lien

3 mois déjà que je suis en RDC!

Et oui, ca fait maintenant 3 mois que je suis à Goma, à faire de la logistique et de l’admin…
D’ailleurs, je n’ai jamais expliqué ce que je faisais réellement à Goma.
Et ben c’est le moment de m’attarder sur ce point.
 
** En logistique, grosso modo:
Je gère toutes les demandes d’achat des différentes bases que Solidarités a en RDC Nord Est.
Je regarde si les procédures log ont bien été appliqué. Une fois que j’ai vérifié ça, on entame le processus d’achat, c’est à dire voir les fournisseurs, faire des cotations, négocier avec eux les prix, une fois que le fournisseur et l’acheteur sont ok, on achète les articles.
Je suis également en charge de la gestion de personnel logistique et admin qui est composé de gardiens, chauffeurs, logisticien, stock keeper, caissière, radio opérateur.
Je controle le stock carburant, et l’autre stock ou est rangé, normallement, la papéterie, les pièces détachées, le matériel de télécom, les trucs comme le thé, sucre, café pour le personnel des bureaux…
Je gère le parc véhicule de la coordination, à vrai dire c’est le plus facile pour moi, car nous avons maintenant plus qu’un seul véhicule.
Je dois installer un tank de 2000L sur une de nos bases, et là c’est mon challenge, enfin de la technique!!

Je gère les problèmes RH du staff logistique et admin et pleins d’autres choses à faire.

Bref, je m’ennuie pas.
 
** En admin, grosso modo:
Je me suis remise à la comptabilité car j’ai une caissière à encadrer. Je dois donc checker ses journaux de caisse et banque
Je dois vérifier que mon solde de mon relevé bancaire correspond à mon journal de banque

Je dois recompter la caisse avec elle, et voir s’il y a des erreurs, mais jusque là, elle assure grave!

Je dois établir un prévisionnel de trésorerie tous les mois c’est à dire prévoir les dépenses des mois futurs.
Je dois remagnier mes lignes financières que je gère, c’est à dire réaffecter certaines dépenses sur d’autres lignes…
Ca parait un peu flou pour vous, mais pour moi, je vous assure que c’est carrément du concret.
Je dois payer les fournisseurs, payer les loyers, payer les taxes et dieu sait qu’il y en a beaucoup ici!
Bref, la aussi, je ne m’ennuie toujours pas!
 
Je pense que ca vous a éclairer sur le pourquoi je suis à Goma avec Solidarités!
 
D’ailleurs, j’en profite pour ceux qui liront et qui seront intéressés, mon poste sera libre dans 3 mois, donc fin juillet 08, je retourne en France.
A bon entendeur!
 
Sinon, pour les news, quoi dire!
Tout va bien, c’est relativement calme pour le moment.
Un avion s’est craché à l’aéroport de Goma lorsqu’il a voulu décoller. Du fait que le marché de la ville et des habitations sont localisés tout au tour, beaucoup de personnes ont été touchées et victimes de cet accident.
D’ailleurs, en hommage aux disparus et aux blessés, le vendredi 18 avril a été proclamé par le gouvernorat "jour de deuil national" sur la partie Nord Kivu. Le staff national n’a pas bosser ce jour là.
 
Je vais être en break bien mérité dans quelques semaines. il faut que je me décide sur la destination. Je pensais à la Zambie! La situation sécuritaire est calme, il y a des activités à faire là-bas, on peut faire des promenades à pied ou en cheval, petit clin d’oeil à ma soeur qui est passionnée par cette activité!!
Du coup, je suis en pleine réflexion. Ma décision sera prise dans les prochains jours, donc la suite au prochain épisode!!


Publié à 10:50, le 19/04/2008, République Démocratique du Congo
Mots clefs : mission humanitaire Afrique
Lien

Sur le terrain à Kiwandja, RDC

 

Je sais que vous attendez tous les photos de ma mission effectuée à Goma, mais je pense le faire très prochainement.
Patience!!
Nous sommes rentrés dans la saison des pluies depuis quelques semaines, j’ai parlé trop vite la dernière fois. Eh non, la saison sèche est pour plus tard… J’attendrais donc cette période qui parait il et très très chaude.
Cette semaine, je suis allée faire un petit tour sur le terrain, afin primo de sortir de mon bureau (m’aérer la tête) et secondo pour voir ce que Solidarités fait concrètement sur le terrain… Même si je le sais en théorie, je voulais voir de mes propres yeux, comment les équipes ont construit des latrines dans les écoles, avec quels matériels, quelles difficultés elles ont rencontrés….
Je suis donc allée dans la province du Rutshuru, à Kiwandja quelques jours. Un petit village très sympathique, situé au nord de Goma, à 2h en 4×4.
La route était plus ou moins en bonne état. Parfois, c’est de la piste et par moment, c’est du goudron.
Evidemment, le voyage était déroutant primo au niveau des paysage car rien a voir avec Goma.
 
Goma est une ville très proche d’un volcan qui est toujours actif. Il s’appelle le Nyiragongo.
Il a fait des dégats quelques années auparavant et le paysage a été marqué par l’impressionnante coulée de lave qui a englouti des maisons, des arbres et une partie de la piste d’atterisage de l’aéroport de Goma sur des kilomètres!
Pour vous dire que le paysage ressemble à un décor lunaire, très noir et très poussièreux…
Par contre, en direction de Kiwandja, on aperçoit le Nyiragongo, qui pour une fois, était découvert.
Une lueur rouge était visible au sommet…c’était impressionnant. Il culmine à 3470 m et c’est l’un des volcans qui est le plus actif de la chaine des Virunga. Il est situé à 18km au nord de Goma, il passe pour être un sanctuaire des esprits des morts qui gravitent autours des divinités.
 
Voilà ce qu’il en est pour Goma, maintenant pour Kiwandja, on rentre un peu plus dans la brousse, certaines maisons sont faites en torchis et en paille, d’autres sont fabriquées en dure (béton), et très souvent c’est le bois qui est représenté. Une comparaison peut s’établir avec des maisons canadiennes!! c’est sympa.
L’éléctricité est rare et les coupures d’eau sont nombreuses. On se lave au seau ou comme on peut, parfois la douche fonctionne sur des créneaux tardifs vers 22h le soir.Pour l’électricité, on retourne a la vieille époque, car on utilise les lampes à pétrole.
La vie congolaise s’organise malgré tout.
Il faut savoir un truc, c’est que sur l’axe routier entre Goma et Kiwandja, beaucoup de pillages sont présents. Il faut juste garder ca en tête tout le long du trajet et rester sur ces gardes a chaque instant.
 
Mon voyage en terre plus profonde fut bénéfique, j’ai pu m’imprégner de la vie paisible des congolais, j’ai vu et compris comment les villageois s’organisaient et vivaient. C’est une vie plutot rude, mais qui ne se lit pas sur leur visage.
Le muzungo, qui est l’homme blanc ici, est constamment ainterpellé dans les rues par les congolais…
Beaucoup d’enfants qui n’ont jamais vu un muzungo est une aubène. Très vite, on se fait encerclé par ces momes, qui, sur leurs visages laissent apparaitre un énorme sourire…. qui nous touchent, veulent être pris en photo,…bref, on contacte très sympas mais agaçant par moment!
Dès que tu fais un pas, les enfants sont exités et te suivent ou que tu ailles!! Pour passer inaperçu, c’est impossible, tu oublies !
Après ce bain de foule, retour sur les chantiers pour en visiter d’autres.
 
Je me trouvais réellement en terre profonde, mais qu’est ce que j’étais bien!


Publié à 10:47, le 16/03/2008, République Démocratique du Congo
Mots clefs : mission humanitaire Afrique
Lien
<- Page précédente